La sécurité informatique est-elle la mission prioritaire d’une société d’infogérance ?

infogérance

Publié le : 21 janvier 20247 mins de lecture

En plus d’assurer la sécurité informatique, l’infogérance informatique a vocation de permettre aux entreprises de focaliser leur attention sur leur activité principale. Par la même occasion, celles-ci voient le coût de leur gestion relative au parc informatique diminuer sensiblement. C’est ce qui va être abordé tout au long de cet article.

En quoi consiste la gestion externalisée informatique ?

Il est tout à fait envisageable pour une entreprise de confier la gestion de son système d’information à un prestataire. Ce service appelé infogérance informatique peut être partiel ou global. Il existe diverses possibilités de prise en charge, à savoir la sous-traitance, la maintenance et le développement technologique d’un système d’information.

Afin de satisfaire les besoins précis des entreprises, les prestataires dans ce domaine ont mis en place de nombreuses solutions. Celles-ci peuvent, par ailleurs, profiter de réalisations sur mesure. Il est à noter que plusieurs types de prestations de gestion de système d’information peuvent composer une prestation d’infogérance.

Parmi les prestations existantes, il y a la gestion informatique serveur. Celle-ci implique la gestion du matériel informatique. Elle a pour objet de maintenir les éléments physiques ainsi que leurs extensions logicielles fondamentales dans une bonne condition opérationnelle.

Ce type de prestation comprend différentes activités, dont la gestion et la prévention des pannes et la maintenance de l’ensemble du matériel informatique. Il s’agit également d’administrer les restaurations et les sauvegardes, et d’intégrer et de gérer les solutions de stockage. Enfin, cela consiste à paramétrer et à vérifier les équipements réseau, tout en administrant les serveurs dédiés.

C’est ainsi que divers éléments du parc informatique peuvent profiter de l’externalisation informatique. Le but est ici de faire en sorte que leur disponibilité soit maintenue au plus haut niveau possible. De cette manière, Les activités de l’entreprise concernée peuvent fonctionner sans discontinuer.

L’infogérance informatique peut aussi s’appliquer au système d’exploitation. Dans ce cas, c’est l’opérabilité de la partie immatérielle du SI qui est visée. Il s’agit ici de gérer les mises à jour, les bases de données et les services de messagerie entre les différentes applications. La gestion des API et des systèmes d’indexation de logs font aussi partie des activités prises en charge.

La gestion informatique applicative est destinée à permettre le bon fonctionnement des applications installées. Ces dernières peuvent se situer au niveau du cloud infogéré ou du site. Elle est aussi connue sous l’appellation de tierce maintenance applicative (TMA). De nombreux types d’applications peuvent entrer dans le champ d’action de la TMA.

On peut notamment penser aux applications métiers et aux gestionnaires de contenus web. Il ne faut pas oublier non plus les applications de gestion électronique de documents et les ERP. Il s’agit pour le prestataire de prendre soin du support fonctionnel.

Par ailleurs, l’infogérant est en mesure d’assurer aux utilisateurs un support informatique si besoin. C’est ce que l’on appelle le help desk. Cela peut s’effectuer de trois manières différentes. Il y a ainsi l’assistance téléphonique ou hotline et la téléadministration. La dernière possibilité est l’intervention sur site à laquelle on a recours lorsque la gravité de la situation l’exige.

Intérêt de la gestion informatique externalisée

Il y a plusieurs avantages à faire appel à un prestataire de gestion informatique. Parmi ceux-ci, on peut citer la souplesse, la fiabilité et un coût réduit. Grâce à cette pratique, les entreprises ont la possibilité de focaliser leurs efforts sur leur domaine d’expertise.

Il en résulte également des coûts moindres en matière de gestion de l’information. Sans compter une flexibilité plus importante concernant les capacités et les ressources. L’entreprise profite aussi d’une disponibilité accrue des données. Cela s’explique par l’incorporation de technologies et de processus innovants. Suivez le lien pour découvrir les offres de wandesk.fr.

Comment sélectionner son prestataire ?

Toutefois, on ne saurait insister suffisamment sur la nécessité de choisir soigneusement son prestataire, sous peine de déconvenues. En cas de mauvais choix, on peut s’attendre à s’exposer à un manque de réactivité, au non-respect du cahier des charges, ou encore à des retards quant à l’exécution des tâches.

C’est pourquoi, il est impératif pour l’entreprise infogérée de porter la plus grande attention à cette question. Le contrat conclu doit notamment comporter avec exactitude les services fournis et le champ d’application de la prestation. Cette façon de procéder a pour objectif de préserver à l’entreprise de litiges éventuels.

Une chose qu’il convient de bien prendre en considération est le risque cybercriminel. Celui-ci est loin d’être du domaine de la fiction. Il constitue plutôt une menace assurément réelle, susceptible d’engendrer de graves conséquences comme la mise en faillite de l’entreprise.

C’est pourquoi, il est nécessaire que le prestataire d’infogérance mette en œuvre les pratiques appropriées quant à la manipulation des données sensibles. Il peut, en effet, arriver que sa mission implique ce genre d’intervention.

Importance du contrat

Le contrat se définit comme un document qui lie juridiquement l’entreprise infogérée et le prestataire. Il a l’obligation de comprendre différents éléments tels que le périmètre d’intervention, entre autres. En plus du champ d’action, celui-ci englobe les listes d’applicatifs ainsi que les matériels impliqués. Les sites profitant de la supervision et les listings des utilisateurs doivent aussi y figurer.

D’autres informations ne doivent pas manquer dans le contrat, à savoir le planning et le délai d’intervention, la nature des interventions, les outils employés. Enfin, il faut que la propriété des logiciels, la garantie du secret professionnel, une clause de réversibilité et la tarification y soient présentes.

Pour être sûr de réussir l’externalisation de sa gestion informatique, il est judicieux de mettre en place différentes choses. La réalisation d’un audit informatique peut ainsi s’avérer utile. Un état des lieux intégral du système d’information est alors effectué. Il convient aussi d’apporter des améliorations en continu des process.

Une communication efficace fait partie des clés de succès. Cela passe par l’information des deux parties à propos des événements qui peuvent nuire aux activités des deux côtés. Une autre bonne pratique peut consister également à recourir à des indicateurs de performance ou KPI. De cette manière, il est possible d’obtenir des résultats et des objectifs. Cela permet leur confrontation en vue d’en retirer des analyses qui contribue à perfectionner la qualité.

Plan du site